La vue, un sens très important

 

Comment fonctionne-t-elle?

 

Il est possible de comparer l'œil humain à un appareil photographique :

• L'appareil photo et l'œil comportent tous les deux plusieurs lentilles. Dans l'œil il s'agit de la cornée et du cristallin.

• Le diaphragme de l'appareil photo peut être comparé à l'iris (partie qui donne la couleur de l'œil). Son diamètre varie entre autre en fonction de la luminosité.

• Comme pour un appareil photo, l'œil effectue une mise au point pour obtenir une image nette : c'est l'accommodation (le cristallin se bombe sous l'action du muscle ciliaire).

• La pellicule photographique pourrait être comparée à la rétine (endroit où l'image de l'objet regardé se forme). Le cerveau reçoit les informations de chaque œil par le nerf optique, il va interpréter les deux images et les fusionner. Ce principe est tout à fait comparable au développement du négatif.

 

 

Deux yeux : une seule image

 

Chacun de nos 2 yeux envoie au cerveau un signal de l'objet regardé. Ce dernier fusionne les 2 signaux et produit ainsi la vision binoculaire. La vision binoculaire permettra ensuite de voir en trois dimensions, c'est ce que l'on appelle « la perception du relief ».

Afin que les yeux puissent se diriger simultanément vers un même objet, une action synchronisée des six muscles extra-oculaires de chaque œil est indispensable. C'est la coordination desdits muscles qui produit les mouvements oculaires.

Si cette mobilité des muscles qui agissent sur le globe oculaire n'est pas synchronisée, une déviation de l'un ou des deux yeux se produit. On parle alors de strabisme.